Notre méthode


Mobiliser la parole

Quelques personnes suffisent pour démarrer ; assez souvent contactées par le biais des institutions commanditaires. A partir de là, le bouche à oreille fonctionne.

La mobilisation touche toutes les tranches d'âge. L'outil proposé intéresse à peu près tous les publics.

 

Pouvoir se raconter, être écouté plus qu'entendu, est une réelle source de plaisir pour celui qui s'exprime.

Collecter la matière

Pour cueillir les histoires, les rendez-vous sont fréquemment individuels. Il s'agit ainsi d'une parole unique et singulière. C'est le point de vue individuel qui est recherché.

 

Les entretiens sont notés in extenso.

En fonction des projets, il peut y avoir jusqu'à deux ou trois entretiens pour creuser, pour revenir sur des choses qui n'auraient pas été abordées mais aussi parce que très souvent, les personnes nous recontactent après avoir réfléchi au sujet posé.

 

Nous produisons de la matière écrite, c'est le point essentiel. En fonction des projets, il est également possible de demander aux participants de produire des dessins, de prendre des photos, ce qui les implique encore d'avantage.

 

Nous enregistrons également les interviews et pouvons les filmer.

Un impératif de mise en valeur

Ce temps est primordial pour les personnes ayant participé au projet.

 

Le livre : c'est l'outil le plus complet. Il allie textes, photos, dessin…

Il reste après la fin de l'aventure, il est l'outil de la mémoire par excellence et laisse la part belle aux mots.

 

L'exposition : elle donne lieu à un moment fort, celui du vernissage, moment de fierté et fédérateur. Elle peut voyager  à travers le quartier, la ville, l'agglomération... 

 

Nous proposons également une approche via la cartographie sensible. Elle fait intervenir le texte, le dessin et donne lieu à des séances collectives et/ou individuelles avec un résultat final réalisé collectivement.

 

Il est également possible de réaliser des films video ou des montages audio

 

La parole produite n'est pas retouchée, ce qui rend compte de la diversité des points de vue évoqués.